:: Le monde de 2112 :: Consortium Suisse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(EVENT) Sell to Open
Casi Bellorum
Messages : 110
Points : 540
god o mighty
Sell to Open

En ce jeudi 22 novembre 2112, Ferdinand Diesbach a réuni l'ensemble de la Triade pour une fabuleuse réception. C'est que l'homme fête aujourd'hui ses 92 ans. Ce n'est pas tout : à l'occasion, les frontières suisses ont été exceptionnellement ouvertes pour une liste d'invités triés sur le volet. Les plus grands hommes d'affaires, mais aussi certains noms plus modestes (non moins prometteurs) du monde entier ont été conviés à assister aux festivités. On se doute que ce n'est pas par hasard, que le grand Ferdinand Diesbach a réuni tout ce beau monde. Or, en arrivant et pour l'instant, nul n'a d'autre raison que celle de son anniversaire.

La fête est tapageuse : les fontaines de champagne coulent à flot et les buffets regorgent de mets colorés. La musique classique siffle en fond. Les discussions sont déjà bien entamées quand Ferdinand Diesbach réunit l'assemblée devant l'estrade qui préside son magnifique jardin aménagé pour l'occasion.

« Merci à tous d'être venus si nombreux pour fêter les quatre-vingt-douze ans d'un vieil homme. »

La suite de discours est un historique d'Aquametro, de la fondation Diesbach et de remerciements ciblés, dont les principaux vont à son épouse, Victoria Diesbach, mais aussi à la toute puissante Wanda Carraux.

« Si je vous ai réunis aujourd'hui, c'est pour vous annoncer une grande nouvelle : quand l'heure de l'année 2113 aura sonné, moi, Ferdinand Diesbach, je prendrai enfin ma retraite. Vous vous demandez probablement qui me succédera. Eh bien... Figurez-vous que je n'en ai moi-même aucune idée ! »

Ses enfants et ses petits-enfants sont spécialement suspendus à ses lèvres. Ils attendent ce moment depuis tant d'années qu'ils n'y croient pas tout de suite. Toutefois, la question demeure : à qui ? Le couperet tombe.

« Au terme de cette soirée, nous aurons une grande loterie. Les trois noms qui seront tirés au sort auront l'occasion de faire leurs preuves durant tout le mois de décembre. Comment participer ? C'est simple : ceux qui ont été invités ce soir ont d'office une papier à leur nom... Pour le reste, eh bien... Je vous conseille de profiter de la soirée, et de rester attentifs. Conclut-il sur un clin d’œil de son seul globe organique. Et n'oubliez pas, les murs ont des oreilles. »

Informations concernant L'événement

En résumé : Ferdinand Diesbach a réuni des hommes d'affaires pour faire don de son entreprise à l'un d'eux via une loterie, au terme de laquelle il tirera cinq potentiels successeurs, qu'il départagera à son bon vouloir sur le mois de décembre. Si sa loterie laisse également l'opportunité d'hériter à ses enfants, ces derniers voient surtout un stratagème qui vise à les dépouiller. Ils fulminent. Ce ne sont pas les seuls : le reste de la Triade n'apprécie pas qu'on veuille potentiellement implanter des étrangers à sa tête.

Dans les faits : Si vous possédez un certain patrimoine, que vous êtes à la tête d'une entreprise, ou êtes liés au monde des affaires, vous pouvez participer à cet événement, qui vous donnera une chance d'hériter d'Aquametro, et donc de devenir l'un.e des hommes.femmes les plus puissant.es de la planète.

Comment se fera le tirage au sort : Ci-dessous, vous retrouverez une liste de personnages prédéfinis présents, mais aussi une liste des invités. Si vous participez au sujet vous ajoutez automatiquement votre nom à cette liste. Le tirage se fera parmi cette liste d'invités. Chaque post dans cet événement vous rajoutera une chance supplémentaire de vous faire tirer au sort. Chaque participation à un sub-event (intervention pnj) qui surviendrait dans cet événement vous rajoutera ou vous enlèvera des chances supplémentaires de vous faire tirer au sort.

Personnages prédéfinis : Il y a ci-dessous une liste de personnages prédéfinis que vous pouvez jouer si votre propre personnage ne peut pas physiquement assister à l'événement (contactez un membre du staff qui affichera la réservation). Attention, la règle ci-dessus s'applique pour les personnages prédéfinis : ils peuvent également gagner des chances supplémentaires par leur nombre de posts. De cette manière, vous influerez quand même l'intrigue du forum, ou ici, du Consortium Suisse.

Détails techniques : Veuillez écrire des posts courts (pas plus de 500 mots), et mettre en évidence les personnages que vous citez dans vos posts. Sachant que vous pouvez faire intervenir les personnages prédéfinis dans vos posts, à moins que ces derniers ne soient incarnés par d'autres joueurs pour l'événement.

Note d'intention : N'oubliez pas : tout ce que vous écrivez devient vrai. Par exemple, si vous incarnez un prédéfini et qu'il n'est précisé nulle part s'il a des améliorations ou non, vous pouvez lui en intégrer ; si vous voulez faire apparaître un dauphin qui saute de la fontaine de champagne, à votre bon vouloir ! Restez juste un minimum cohérent. Tous les changements, que ça soit au niveau de l'intrigue ou des prédéfinis, seront enregistrés et retranscrits sur le forum.

Wanda Carraux-Diesbach 57 ans + PDG D'ARROW + Non-sorcière
Vénale, glaciale, ambitieuse, autoritaire, Wanda a été élevée comme un enfant roi. Un enfant dieu, même. En l'occurrence, elle agit en tant que tel : tout ce qui ne lui plaît pas, elle ne le fait pas, ou le balaye ; tout ce qu'elle veut, elle le prend, ou le détruit. Elle ne concède rien, sur aucun plan. Elle dirige Arrow de manière totalement despotique (quoique très efficace, et c'est bien la seule chose qu'on ne lui reprochera jamais) et bouffe un grand nombre de petites entreprises prometteuses pour s'étendre. La seule qui parvient à la raisonner (de manière relative, se plaît-elle à penser), c'est sa femme, Janna. Du reste, ni ses frères, ni ses enfants n'ont leur mot à dire dans l'histoire. Les gens sont ses pions, et le monde est son plateau de jeu. C'est aussi simple que ça.

NOTE : Wanda est à la tête de la branche suisse de Safe Haven.

BRYAN DIESBACH
52 ans + PORTE-PAROLE, CHARGÉ DE COM D'AQUAMETRO + NON-SORCIER
Depuis près d'une quinzaine d'années, Bryan est le visage d'Aquametro, son égérie. Il est charismatique, éloquent, drôle, et sociable. Les femmes sont à ses pieds, et les foules boivent ses mots avec joie. Beau parleur, hyper connecté, le public le connaît et mieux encore, l'aime. Des millions de personnes le suivent sur les réseaux sociaux, et ça en a fait une des figures emblématiques du Consortium Suisse. Sa carrière de jeune acteur a, il faut le dire, beaucoup aidé. Mais Bryan n'est pas que cet homme creux, au sourire colgate. Lui aussi, rêve d'avoir la régence d'Aquametro. Et s'il ne l'a pas entièrement, il espère au moins avoir des parts égales à son frère aîné. Des parts qu'il se fera ensuite un plaisir d'usurper. Après tout, leurs parents ne sont pas les seuls qui commencent à se faire vieux...

Barbara "Barbie" Vermeil 23 ans + CO-PDG DE HYDRA INC. + Sorcière
On pense toujours que Barbara est superficielle et insouciante, une image qu'elle s'amuse à cultiver et à alimenter. La sous-estimer est la pire erreur qu'on puisse commettre : tenace, combative, impitoyable, entêtée et acharnée, Barbie règne sur la jeunesse dorée du Consortium Suisse sans même qu'on s'en rende compte. Il ne tient qu'à elle de faire ses preuves dans le monde des grands, désormais. Et si la mort de ses parents l'a beaucoup affectée, elle ne compte pas laisser ces vautours s'emparer de leur Empire. Leur Empire, à elle et à son frère, le seul avec qui elle veut bien partager. parce que Barbara le voit venir de loin, son arriviste d'oncle, entrain d'essayer de les diviser. Et Kenneth qui lui mange allègrement dans la main...  

NOTE : Barbara est une voyante et une runiste à haut potentiel. Elle possède diverses runes corporelles (effets au choix) et des prothèses aux mains qui lui permettent une meilleure précision d'exécution.

Jekaterina Volkova 37 ans + Femme d'affaires + Non-Sorcière
C'est la fille de Viktor Volkov (surnommé VV à l'international), le PDG de l'entreprise Rosneft, spécialisée dans l'armement, un business florissant compte tenu de l'état actuel de la Russie. Elle a récemment lancé sa propre entreprise spécialisée dans l'aérospatial, et compte surfer sur ce qu'elle croit être l'avenir du monde : le tourisme interplanétaire. Son père finance à 49% sa boîte, les 51% restants, elle les a trouvés par ses propres moyens, ci et là. C'est une mondaine, une qui captive la foule, et une intelligente, avec ça. L'annonce de Ferdinand l'excite : avec Aquametro, elle pourrait définitivement prendre son indépendance et quitter cette vieille ruine de Russie. 

Amadeus Stortebeker 41 ans + Chasseur de primes + Sorcier
Amadeus est un chasseur de primes plutôt réputé, puisqu'il a déjà éliminé plusieurs officiels dans divers pays, dont son plus fameux est l'ancien ministre de l'économie de la Fédération Chinoise. Son visage est méconnu du grand public, mais il est recherché par plusieurs nations. S'il a été invité par Ferdinand, c'est aussi que publiquement, Amadeus vient d'hériter d'une fortune monumentale de son défunt père. Il possède désormais la moitié de la Nouvelle Europe (à la Nouvelle-Atlantide), et quelques affaires à l'international (des affaires dont il se sert souvent en société écran). Discret dans le monde du business, il ne semble, de prime abord, pas forcément intéressé par l'événement. Mais il récupérerait bien Aquametro pour No More...  

Liste des invités notables:
 
Dim 11 Nov - 0:10
Voir le profil de l'utilisateur http://casibellorum.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Atem Njerawi
avatar : Jon Hamm
crédits : Schizophrenic
Messages : 27
Points : 190
Jon et la technologie

âge : 41
nature : Sorcier au sang mêlé
particularité(s) : Tatoué
métier - occupation : Représentant de l'ASU au Magisterium
lieu de résidence : L'Atlantide
statut civil : Divorcé
pacifique

     « Le temps c'est de l'argent », disent les non-mages.
Je suppose que les sorciers pourraient avoir un terme similaire, en tout cas ceux qui comme moi s'intéressent aux affaires. La magie, c'est aussi de l'argent, et quand on peut faire sans, il ne faut pas s'en priver. D'où le besoin de faire des affaires. Quand j'ai reçu l'invitation, la fameuse, pour aller à l'anniversaire du vieux Diesbach, j'ai sauté de joie. Littéralement. Je cherchais justement à retourner de façon plus régulière au Consortium pour gérer mon business grandissant, Karuta, et me voilà reçu par l'une des plus grandes richesses de la planète. L'aubaine, presque le jackpot. Alors quand en plus, on nous apprend qu'on va peut-être hériter de tout ça… Je ne suis pas plus superstitieux que certains de Salem — si tant est qu'il reste quelqu'un là-bas, mais ce genre d'aventures n'arrive qu'à certains. Mon souci une fois que l'illustre Ferdinant a fini son discours : il y a encore trop de ces chanceux.
     Au moment où j'ai réalisé ce qu'il disait, je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai cast the spell comme ils disaient fut une époque à Poudlard.


     Il était certain que ça ne raterait pas. Il y a parmi les invités des sorciers connus et reconnus, et d'autres qui cachent jalousement leurs talents. Mon sort est simplement une activation de vision d'aura, un truc appris chez moi, à Uagadou. Je vois quelques sorciers faire de même, et je devine sur d'autres mimiques de visage que certains non-mages activent leurs améliorations pour faire de même. En effet, avoir la vision n'a plus rien de magique. Les Mages et leurs homologues sans pouvoirs peuvent à présent voir certains pouvoirs passifs, certaines préparations de sorts, un bouclier ou un piège. Une sorte de sortilège de perception version 2.0. Un sort plutôt récent dans l'histoire de la magie. A quelques mètres de moi, je vois même "Barbie", la gamine d'Hydra, qui active le sort ET l'amélioration. Certains frôlent la paranoïa, mais y'a de quoi. Je suis un inconnu face à certains, mais je ne doute pas que tout le monde se méfiera de tous pour le reste de la journée, et qu'on risque de perdre des camarades de boissons, par… "accident".
     Pour ne pas paraître plus suspect qu'un autre, j'attrape deux amuse-gueules sur un plateau qui passe et je me dirige vers le bar, à la recherche de quelque chose pour me désaltérer tout en ayant la vue la plus large sur tout ce petit monde de seigneurs du 22ème siècle. Je grille en passant la priorité à d'autres qui ont eu la même idée. Vous n'aviez qu'à pas être plus petits et frêles.
Dim 11 Nov - 3:23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Min-Seo Rhee
avatar : Bae Doona
crédits : 400 LUX, Candy Apple, Dublin, Kane, Saturn, Vodka Paradise
Messages : 68
Points : 229


âge : 38 ans
nature : Non-sorcier
particularité(s) : Force et réflexes améliorés, bras droit mécanique. Implants : PAR, vue et ouïe améliorées.
métier - occupation : Propriétaire et PDG de Nalgae Corp. Espionne pour la Ligue.
lieu de résidence : Katmandou mais elle séjourne au Consortium Suisse pour affaires.
statut civil : Célibataire
pro-moldus
Deux mois que Min-Seo attend cette aubaine. C’est inespéré, d’être ainsi invité à l’anniversaire d’un Diesbach. Son instinct lui souffle d’ailleurs qu’il y a quelque chose d’inhabituel, de trop opportun, à cette invitation. Bien sûr, en tant que femme d’affaire et PDG de Nalgae Corp, sa place n’est jamais bien loin des grands pontes du Consortium Suisse. Mais entre arpenter les mêmes rues, et les mêmes salons, il y a un gouffre qu’elle n’a pas encore su franchir. Pour y parvenir, elle s’attendait à devoir jouer des coudes. Se rapprocher petit à petit, échelon par échelon. Glisser quelques billets, susurrer à certaines oreilles.
Au lieu de quoi, tout lui vient sans qu’elle n’ait à faire le moindre effort. Dans une robe bleue, un peu plus élégante que les costumes sobres dont elle s’habille d’ordinaire, la coréenne plonge dans cet univers à l’opulence exacerbée avec la sensation d’entrer en apnée. Rapidement, ses partenaires commerciaux s’approchent pour entamer la conversation. Il s’agit de badinage ; hors de question qu’on parle affaires dès le début de la soirée. Malgré elle, et comme à chaque fois qu’elle sort de son appartement, Min-Seo ne peut s’empêcher de noter tous les petits signes de la présence de sorciers dans la foule. Impossible pour elle d’entrer avec une arme, aussi ne pourrait-elle compter que sur sa prothèse en cas de danger.
Le silence se fait dès l’apparition de Ferdinand Diesbach. Il éclate cependant en murmures frénétiques dès la fin de son discours, les visages affichant tantôt le choc, l’excitation ou l’inquiétude. Pour Min-Seo, c’est l’électro-choc : soudain, elle est le crabe au milieu des requins, prise au cœur de cette tempête. Une part d’elle préférerait fuir, mais une petite voix lui souffle qu’une telle chance n’arrive qu’une fois, et surtout, qu’être choisie parmi les cinq lui donnerait un indéniable avantage... Quel meilleur moyen d’approcher les grands du Consortium, de déceler parmi eux les sorciers ?
D’ailleurs, elle ne peut s’empêcher d’être parcourue d’un curieux frisson, et son regard épie les gestes de ses voisins. Difficile de différencier ceux qui activent leurs améliorations de ceux qui usent de magie. L’envie de tirer à l’aveugle sur ces potentielles abominations lui chatouille le bras mais Min-Seo résiste. Ce serait du suicide, dans ces circonstances. Un verre dans la main, voilà ce dont elle a besoin. Comme dans les salons mondains d’un autre siècle, elle se doit d’avoir l’air de s’amuser à tout moment, sans quoi on la regarderait avec méfiance. Elle s’approche du bar quand un homme lui passe devant sans le moindre respect, lui jetant même quelques mots méprisants. Petite et frêle. Amusant comme cette description peut lui être étiquetée, quand on ignore ce qui se cache sous la surface. « Par chance, la taille et la constitution ne sont pas des critères pour être tiré au sort, répond-elle du tac au tac. »  Un sourire amusé aux lèvres, elle s’avance à son tour pour réclamer un verre de champagne. Du coin de l’œil, elle tente de jauger l’individu. « Je ne pense pas que nous ayons déjà été présentés. »

_________________
who am i going to be when
the curtain is drawn?
they whisper to me, "take it all"
Mar 13 Nov - 15:06
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Atem Njerawi
avatar : Jon Hamm
crédits : Schizophrenic
Messages : 27
Points : 190
Jon et la technologie

âge : 41
nature : Sorcier au sang mêlé
particularité(s) : Tatoué
métier - occupation : Représentant de l'ASU au Magisterium
lieu de résidence : L'Atlantide
statut civil : Divorcé
pacifique

     Ah ! J'ai gaffé. Je devais uniquement le dire à voix haute, et pourtant, elle m'a entendu. Ou alors elle lit dans mon esprit, legilimens, ou bien lecture des intentions comme on fait parfois chez les inuits. Ou une technologie inconnue... Ou alors je l'ai dit à voix haute. Dans tous les cas, elle n'a pas l'air d'en prendre ombrage. C'est ma veine. Du coup, j'en profite. Je lui jette juste un regard, je ne veux pas avoir l'air de la jauger. Asiatique, sûrement coréenne, fine, jolie. Ce sera tout ce que j'arrive à voir avant de m'adresser au barman avec une nonchalance presque feinte.
     « Monsieur, une Black Water pour moi, et pour madame, ce qu'elle désirera. »
     Je pose une fesse sur la chaise haute, histoire d'avoir un peu de contenance, et me tourne à moitié vers la foule. Nous ne sommes pas si nombreux. Mais assez pour que tous ces demi-rois ne regardent pas tous vers la même direction. Je suis rassuré. Dans le doute, un homme près de mon interlocutrice remonte doucement ses yeux le long des hanches de la camarade. Par soucis du respect d'autrui autant que de l'assurance d'une intimité toute relative, je chuchote un simple Assurdiato. Aussitôt, l'homme à la moutache blanche raffinée se détourne, se frotte les oreilles, me regarde avec haine et s'éloigne. Il n'a pas cherché à annuler le sort ou à m'affronter, sûrement un non-mage avec peu d'accessoires. Tant mieux.
     Le barman pose rapidement le grand verre d'eau à la robe noire. Une eau riche en minéraux, très rare de nos jours après les guerres. Je la bois autant pour son goût atypique que pour faire mon intéressant, je l'avoue. Et comme j'ai presque assez fait patienter la dame, qui m'a peut-être lue, je finis par boire une gorgée avant de me tourner vers elle. Belle femme.
     « Mes excuses, j'étais ailleurs. Atem, Njerawi. Enchanté. »
     Je lui tend une main, ne sachant pas de quelle origine elle est, et parlant un peu trop de langues pour me rappeler précisément dans laquelle elle m'a parlé. Derrière mon interlocutrice, je vois du coin de l’œil mon ami assourdi qui fait quelques pas puis s'écroule par terre, la main sur le cœur. Ah ! Voilà le premier. Et je n'y suis pour rien.

Jeu 15 Nov - 23:06
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Elric Chamberlain
avatar : Cillian Murphy
crédits : Blondie
Messages : 21
Points : 148


âge : 44 ans
nature : sorcier (sang pur)
particularité(s) : runiste (potentiel naturel)
métier - occupation : directeur du département de la coopération magique internationale
lieu de résidence : République du Nord
statut civil : célibataire
Les événements mondains étaient par définition des moments profondément ennuyeux. C’était sans compter les récentes révélations de Ferdinand Diesbach sur les modalités de son héritage. Sacrifier son empire à un invité, trié sur le volet puis tiré aux caprices de la divine providence, voilà qui ne manquait pas d’un toupet digne du Consortium Suisse. Qu’à cela ne tienne, tout ceci était digne d’une partie d’échec… fusse-t-elle faussée par la présence de moldus. Elric Chamberlain portait un costume à col montant foncé, aux reflets mauves, dans ce qui se faisait de plus chic en République du Nord dans la population sorcière. Son Demiguise, au poil brossé, avait disparu, invisible, trop impressionné par le bruit et les tintements de flutes de champagne.

Si Elric Chamberlain salua son cousin, Fréderic, il ne l’avait jamais aimé. C’était ce qu’il pensait alors que la vraie raison de cette haine ne venait que de leur passé, lorsque le petit Fréderic avait dérobé sa collection de cartes de sorciers et sorcières célèbres. Avec un sourire convenu, il s’approcha de Njerawi. Le Directeur de la Coopération Magique Internationale connaissait le diplomate et homme d’affaires. Il avait droit à une fiche au ministère de par sa position à la Nouvelle Atlantide. Le pas légèrement claudiquant, se faisant un chemin parmi les mondains qui le reconnaissaient sans peine, il distingua peu à peu une femme, manifestement de la Fédération Chinoise. Cet air de méfiance pour autrui ne pouvait venir que des chinois.
Impassible, Elric eu un léger mouvement de recul lorsqu’un serveur, portant avec grâce un plateau de service plein de coupes de champagnes, trébucha sur un obstacle invisible. « Francis… » chuchota inaudiblement le sorcier républicain. L’effet de surprise prit tout le monde de court et le liquide pétillant arrosa intégralement Atem Njerawi et Min-Seo Rhee.

« C’est le lot des résidents de l’Atlantide, ils ne peuvent vivre que sous l’eau, n’est-ce pas Njerawi ?», leur adressa Elric Chamberlain, marchant dans la flaque de champagne pour s’en rapprocher. Il fixa du regard le serveur qui se relevait en se confondant sincérement en excuses tandis qu’il vit Francis le Demiguise réapparaitre dans un coin isolé et disparaitre par la porte des toilettes, suivi d’un Auror en civil, garde rapproché du Directeur. Tout brouilleur activé, contre les détecteurs de sorcellerie, et toute protection magique déployée, pour éviter tout incident d’un quelconque invité qui ne saurait pas se tenir, Elric plongea un regard indéchiffrable dans celui de Min-Seo Rhee. « Elric Chamberlain, madame ? ». Il inclina la tête en signe de respect, et commanda au barman une Eau Glouglousse.
Jeu 22 Nov - 20:48
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: